Edito NL#41 "Déjà tendus par des difficultés logistiques et la reprise de la consommation globale, les marchés agricoles internationaux ont atteint les niveaux de la crise de 2011. Plusieurs records historiques sont dépassés pour les prix de l'énergie, des intrants, des commodités. Les incertitudes quant à la capacité du "grenier" qu'est la Mer Noire de fournir le marché global en céréales (mais aussi en huiles végétales, fertilisants) ont largement alimenté cette tendance haussière, qui semble toutefois se calmer ces dernières semaines.
S’il était encore besoin de justifier l’intérêt du réseau MED-Amin, le conflit qui s’est déclenché en Mer Noire le 24 février 2022, et ses conséquences sur l’approvisionnement en céréales dans plusieurs des pays méditerranéens, témoignent du caractère essentiel de ce réseau d’information. MED-Amin a été au rendez-vous en produisant trois Bulletins avant récolte en avril, mai et juin. Grâce à la collaboration avec le Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne et les points focaux nationaux, ces Bulletins offrent un suivi de l'évolution des conditions de culture d'hiver tout au long de la campagne 2021-2022 et permettent de connaître en un coup d'oeil les perspectives de récolte tant à l'échelle de la Méditerranée que de chacun des pays qui composent le réseau MED-Amin (évaluation nationale et détail infranational). MED-Amin est aussi efficace pour informer voire alerter précocement sur les capacités d'approvisionnement des pays méditerranéens et de leurs fournisseurs. Il fournit un outil de prévision de la production céréalière utile aux opérateurs de la filière comme en témoignent les nombreux téléchargements des documents MED-Amin élaborés.
Dans l'ensemble, les perspectives de production céréalière pour la région méditerranéenne sont assez mauvaises pour l'orge et le blé dur, la culture de blé tendre étant dans des conditions plus favorables cette saison. Compte tenu de leur importance actuelle, les récents Bulletins MED-Amin contiennent aussi des informations relatives au marché des intrants et notamment un indicateur méditerranéen sur le prix des intrants, développé grâce à une collaboration avec la FAO. Ces informations complètent celles reçues des principaux pays producteurs de céréales lors du webinaire organisé le 9 juin 2022 en partenariat avec le Conseil International des Céréales.
Les solutions (et recommandations) pour sortir les pays de situations à risque d'insécurité alimentaire sont diverses et variées, parfois à contre-courant de celles largement médiatisées prônant la relance intensive de la production agricole. Nous relayons ici celles de Franck Galtier, économiste du CIRAD, qui pourraient donner des effets positifs autant à moyen terme qu'en situation d'urgence.
Ces sujets et l'ambition de consolidation de la fonction d’alerte précoce de MED-Amin seront à l’ordre du jour de la 9è réunion du réseau MED-Amin, qui aura lieu les 22-23 novembre au CIHEAM Zaragoza, après deux années de réunions en distanciel.


Et à noter dans vos agendas : A l'occasion du 60ème anniversaire du CIHEAM, les instituts agronomiques méditerranéens organisent plusieurs événements commémoratifs :

  • A Bari, du 28 au 30 sept., en marge de la 3ème conférence mondiale sur la diète méditerranéenne, les actions du CIHEAM en faveur de la transition vers des systèmes alimentaires durables seront mises à l'honneur.
  • A Montpellier, les 4 et 5 oct., il sera question des enjeux relatifs à l’inclusion socio-économique des jeunes et des femmes, comme facteur clé du développement agricole et rural.
  • A Zaragoza (Alicante), le 14 octobre, ce sont les enjeux de la pêche durable et du développement des zones côtières qui seront discutés et promus.

--> Téléchargez la newsletter ici